Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MEMBRE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : bientôt.
◇ crédits : uc.
◇ célébrité : lily c.
◇ tes tweets : 4
◇ à new york depuis : 24/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mar 24 Fév - 18:36


◇ Depuis combien de temps êtes-vous en ville ? réponse en cinq lignes minimum.
◇ Pourquoi New York et pas une autre ville réponse en cinq lignes minimum.
◇ Quel est votre endroit préféré à New York ? Qu'est-ce qui vous charme le plus ? réponse en cinq lignes minimum.
rain oswald
surnoms
date de naissance
lieu de naissance
âge
arrivé(e) à new york
les origines
classe sociale
statut matrimonial
domaine d'étude/métier
Je suis somnambule. Oui, je sais. Ça craint + Je suis passionnée par les requins depuis ma plus tendre enfance. j'ai d'ailleurs une dent de mégalodon en pendentif, que je ne quitte jamais, bien qu'elle soit assez discrète. je les adore, et je n'ai jamais réellement su pourquoi. peut-être parce qu'ils sont cruels ? j'ai toujours aimé le danger. les dauphins, mon dieu, que c'est ennuyant + c'est enfantin, certainement, mais j'ai peur du noir. je le cache à tout le monde, mais si je dors seule, je suis incapable de fermer les yeux si je me retrouve dans le noir total. à moins qu'une personne se trouve avec moi, là c'est différent. surtout si c'est un garçon. parce que dans le noir, ça devient tout de suite plus intéressant + je sais que c'est incroyablement agaçant, mais lors d'une dispute, j'adore garder mon sang froid et regarder l'autre de haut. car oui, je peux être une peste, une vraie salope quand je le veux + j'ai toujours rêvé d'avoir une harley davidson. je me suis promise d'en acheter une, un jour, quand j'aurais les moyens. ce qui est pas prêt d'arriver + la plupart de mes amis m'ont avoué être capable de tuer pour continuer de goûter à mes cookies + à l'âge de dix-neuf ans, j'ai été victime d'une peur bien particulière. j'avais peur de devenir nymphomane. car oui, à cette époque, je n'étais jamais rassasiée. j'étais capable de sauter sur mon copain plusieurs fois par jour. j'en étais véritablement accro, et ça me faisait peur. je me voyais déjà assise en cercle, parlant de mes problèmes d'addiction aux jeux sexuels avec des inconnus qui seraient capable de prendre n'importe qui et n'importe quoi, jusqu'au pot d'échappement de la voiture garée en face. heureusement, ça m'ait passé aussi vite que l'éclair + impulsive, je suis, et ma masse capilaire en est la preuve : je suis passée par toutes les couleurs. blond, brun, chatain, bleu, rouge, noir + je me suis lancée dans des études de journalisme spécialisé en ethnologie, mais on peut dire que ça c'est mal terminé + je suis accro à la nourriture, vraiment. de toutes les manières. je mange beaucoup, et je cuisine beaucoup + je parle couramment le coréen. une de mes lubies de jeunesse. à la faculté, j'ai décidé de prendre une langue en plus. autant dire qu'au jour d'aujourd'hui, ça ne me sert pas des masses + j'ai un tatouage bien caché : celui d'une comète en chute libre sur mes côtes, à droite + j'ai frôlé la mort à l'âge de dix-huit ans, suite à une mauvaise chute en gymnastique en niveau supérieur + je suis totalement accro à tout ce qui est composé de noisette. non, franchement, je serai capable de m'en rendre malade. c'est déjà arrivé lorsque j'ai fais une indigestion après avoir avalé quatre pots de crème noisette à l'âge de onze ans. vous auriez vu la tête des urgentistes + mon rythme de sommeil est très irrégulier : je peux me contenter d'une seule heure de sommeil, comme je peux en enchaîner treize + je suis parfois timide pour des bêtises de rien du tout, et d'autres fois, j'afficherais un manque de pudeur assez extrême. je peux rougir suite à un compliment, mais je peux afficher une assurance déconcertante si ma serviette de bain tombe au sol, laissant mon corps dénudé face à des amis à moi, ce qui, soit dit en passant, est déjà arrivé + j'ai toujours été d'une nature inconsciente : je fais toujours n'importe quoi, et je fais confiance à n'importe qui + d'ailleurs, il y a deux ans, presque jour pour jour, xavier, mon professeur et directeur de thèse, m'a agressé sexuellement. chose qui a rendu dingue mon meilleur ami, qui a décidé de régler le problème à sa manière : lui sauter à la gorge, le tuer, puis se rappliquer chez moi, le corps dans le coffre, paniqué et me demandant de l'aider à se débarrasser des preuves. c'est ce jour là que j'ai su que j'étais capable de faire beaucoup de choses au nom de l'amitié. et que j'étais capable de faire beaucoup de choses pour laver ma culpabilité, aussi. notamment quitter mon cocon pour m'installer à new york.
while passion fades and i'm on my own
Vous composerez l'histoire de votre personnage en un minimum de vingt lignes.
Tandis que le froid me glaçait les os, ses lèvres vinrent retrouver les miennes. Durant un court instant. Il s'amusa à me chuchoter à nouveau, entre deux baisers : « Allez ... Reste ce soir. » et par la séduction, il tenta une nouvelle fois de me faire plier. Mais c'était hors de question. Lorsqu'il s'agissait de mes envies et de mes responsabilités, mon entêtement restait sans appel. Certes, j'étais une gamine. D'accord. Mais je savais répondre à l'appel quand besoin était. De manière générale, ma volonté ne se pliait jamais à celle des autres. Inutile de préciser qu'il en était de même pour ce qui concernait le devenir de la seule famille qui me restait. Je l'embrassai encore une fois, m'amusant avec une mèche de ses cheveux noirs, et le rappela doucement à l'ordre : « Je ne peux pas, je te l'ai déjà dis. » je l'avais déjà prévenu. Mais en inconditionnel rebelle qu'il était, je savais à quoi m'attendre : il s'amusait toujours à titiller les limites, à aller au-delà. Il aimait influencer avec des sourires enjôleurs. Or, je n'étais pas le genre de fille à marcher comme ça. Peut-être était ce la raison qui faisait de moi l'unique fille qui avait réussi à avoir de lieu une relation stable et sérieuse. Enfin, "sérieuse et stable", voilà des termes assez limités lorsqu'il s'agissait d'Alban. Il n'était que danger, aventure, impulsivité, indépendance et délinquance. Mais il était tout ce qu'il y avait de plus correct avec moi. Il me respectait. J'oserais même dire qu'il m'aimait. A sa manière. « Pourquoi tu ne veux pas ? » demanda t-il en fourrant son nez dans mes cheveux, la voix boudeuse. Son comportement gâté d'enfant capricieux m'avait toujours fait sourire. Je n'ai jamais su pourquoi. « Ce n'est pas que je ne veux pas. Je ne PEUX pas. » et il le savait très bien. Quel profiteur. Il faufila sa tête au creux de mon cou avant de dire : « Tes parents peuvent t'oublier l'espace d'une soirée, tu ne crois pas ? » pour le coup, il avait l'air de pousser le bouchon un petit peu loin. Je pressais légèrement ses hanches, endroit où mes mains s'étaient posés, afin de le faire relever la tête. Lorsqu'il releva son regard, il eut l'occasion de se confronter à mon visage aussi désabusé qu'amusé : « ça fait cinq jours qu'on traîne, Alban. » cinq jours à traîner dans les rues, chez lui, chez ses amis. Sa vie de nomade je-m'en-foutiste était des plus plaisantes, la plupart du temps, il fallait le reconnaître. Mais il n'en restait pas moins que j'avais des responsabilités. Et dans un sens, ça m'arrangeait bien. Je savais parfaitement que les dangers m'attiraient autant qu'ils me révulsaient. Je voulais autre chose. Une vie normale, rangée. J'irais pas jusqu'à dire le mari parfait, le labrador qui court avec les oreilles aux vents sur la pelouse verte, et la barrière blanche tout autour. Non, faut pas exagérer non plus. Je m'emmerderais royalement. Mais bon, on en était pas loin, quand même. En revanche, ce qui en était loin, c'était l'intérêt que je portais pour ma famille et les inquiétudes qui pouvaient les ronger le soir lorsqu'ils pensaient à leur fille tête de linotte, prête à fréquenter n'importe qui n'importe non, et mon criminel de petit ami qui savait rien faire à part montrer qu'il était le plus fort et s'attirer tous les ennuis de la création. Ma vie était loin des objectifs que je me fixais, en somme. Mais bon, on se refait pas. Pas pour le moment, du moins. « Et quand est ce que tu auras ta vie à toi, hum ? » s'amusa t-il à me demander, levant un léger sourcil à la James Dean, tandis que ses mains se faufilèrent sur mes hanches pour parcourir sensuellement ces dernières. Je levai à mon tour un sourcil incrédule et moqueur : « Parce que t'appelles ça une vie, toi ? » pour porter des argumentations à mes références, je désignais d'un coup de tête suggestif les alentours de l'endroit auquel nous nous trouvions. Plaquée contre un mur en briques noirs, tout près d'un escalier de secours en fer longeant une dizaine d'appartements s'empilant les uns sur les autres dans ce quartier malfamé caché par un amas d'ordure et une flopée de fumée commune aux ruelles peu fréquentées : « C'est plutôt romantique, je trouve ... » s'amusa t-il d'un sourire sincère bien que provocateur. Bien  sûr que ça l'était pour lui. Il entretenait une conception du romantisme tout aussi particulière que limitée. Je riais en levant les yeux au ciel, avant de déclarer avec sarcasme : « c'est ce que j'écrirais dans mes mémoires de taularde : bercés par la délicate odeur des ordures du coin, nous nous embrassions passionnément sous l'escaliers de secours d'une ruelle qui est bonne à fréquenter quand on est tueur à gage ou prostituée, tandis que nos chers amis ont cru judicieux de nous dégager pour s'envoyer en l'air dans toutes les pièces de l'appartement, et peut-être même sur la table sur laquelle nous avions pris notre petit déjeuner quelques jours plus tard. C'était le moment le plus romantique de toute ma vie. » je ne pus m'empêcher de sourire. Ce fut à son tour de pousser un soupire amusé. Il passa une main dans mes cheveux, un sourire provocateur qui lui allait si bien sur les lèvres, en affirmant d'une voix faussement outrée : « peut-être pas dans la cuisine, quand même. » tu parles. Décidément, la vie que partageait Alban avec ses colocataires n'avait jamais été très clean. « Je sais que ça te plait, tu es comme moi ... » ajouta t-il en posant furtivement ses lèvres sur les miennes. Ce genre de réflexion avait le don de me perdre, plus confuse que je ne l'étais déjà. Parce que je savais qu'au fond, il avait en partie raison. Et c'était ce qui me faisait peur. J'étais naîve, j'étais inconsciente, et je pense que mon entourage ne me le répétait pas assez. Non, puisque j'étais encore là. Encore là, avec lui. Encore là, prête à faire confiance à n'importe qui. C'est pourquoi je me tentais de répondre, dans un sourire qui voulait dissimuler mon mal-être : « Je dois y aller. » sur ce, je grimpai l'échelle de secours avec agilité pour rejoindre la chambre d'Alban - dans laquelle se trouvaient mes affaires - et qui donnait sur la ruelle.

[/size]
27 août 2012.
[size=11]Mon Alban,
tu sais, récemment, j'ai repensé à notre histoire. Celle d'avant, je veux dire. Quand on était ensemble, tu te souviens ? C'est fou quand même. Rien ne me paraît plus réel que cette époque.
Sache que tu es le meilleur ami que je n'ai jamais eu. Vraiment. Tu as été mon frère, mon ami, mon ange, mon protecteur, mon pilier, mon confident, mon petit ami, ... Tout à la fois au fil des ans, en réalité, et je ne te remercierai jamais pour tout ça, toutes ces années. Mais là, je n'y arrive plus, tu m'en as trop demandé.
Je sais bien. Rassure toi. Je sais que tu as fait ça pour moi. Je sais que ça a sûrement dû te coûter, à toi aussi. Parce que malgré les apparences, tu n'es pas un méchant garçon. Mais tu n'avais pas le droit de faire ça. C'étaient mes problèmes, et c'était une vie, Alban. Une vie merdique, mais une vie quand même. La vie d'un homme, tu te rends compte, putain ?
Tu n'avais vraiment pas le droit de faire ça, de t'en mêler de cette manière là. D'accord, il s'agissait d'un viol. D'accord, il s'agissait de moi. Et d'accord, je n'aurais jamais dû faire confiance. J'aurais dû tous vous écouter. Mais Xavier était mon professeur, tu comprends ? Il était étrange, d'accord, mais c'était mon supérieur. Mon mentor, celui qui préparait ma thèse, qui contrôlait mon niveau. Je n'aurais jamais pu imaginer ce qui allait se passer. Jamais. Et je sais que tu me le reproches, mais je ne veux plus jamais en entendre parler.
Quoi qu'il en soit, m'en as trop demandé. Te ramener chez moi, me demander de creuser, j'ai encore l'impression d'avoir de la terre sous les ongles. J'en rêve la nuit, Alban. J'en rêve. Je me fais peur. Nous me faisons peur. Je peux plus vivre comme ça.
N'essaie pas de me retrouver, s'il te plait.

Rain.Bow.


Finalement, cette lettre, je n'eus pas le courage de la laisser. Parce qu'Alban était une partie de moi. Et lui demander de ne pas me retrouver ... C'était une manière frontale de couper les ponts définitivement, et je n'en avais pas le courage. J'optais pour la solution de facilité : fuir. Purement et simplement. J'hésitai longuement, puis, finalement, la roula en boule pour la jeter dans mon sac de voyage. Ce sac, je l'hissai à mon épaule gauche, et quittai les lieux. Je n'accordai pas un seul regard à la pièce, prête à laisser ma ville derrière moi dans la plus grande discrétion. Personne ne savait que j'avais envie de partir, personne ne savait où j'allais. Et c'était peut-être mieux ainsi.


prénom/pseudo ◇ ta réponse. ton âge ◇ ta réponse. nationalité ◇ ta réponse. région ◇ ta réponse. où as-tu connu le forum ? ◇ ta réponse. tes impressions ◇ ta réponse. personnage inventé/scénario ? ◇ ta réponse (si scénario, mettre le lien). doublage d'avatar ◇ ta réponse (oui ou non pour doubler ta célébrité). groupe ◇ ta réponse.


Dernière édition par Rain Oswald le Mar 24 Fév - 23:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : bientôt.
◇ crédits : uc.
◇ célébrité : lily c.
◇ tes tweets : 4
◇ à new york depuis : 24/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mar 24 Fév - 18:37

bonjour les amis. **
je recherche tout type de liens afin de construire mon histoire, j'ai quelques pistes pour l'instant mais je mets tout ça en place pour que ça ressemble à quelque chose. cute dès que c'est potable, je publie. coeur en attendant, si vous avez des envies, n'hésitez pas à m'mpotter. ange
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : Maryane
◇ crédits : gif tumblr ; avatar anaëlle
◇ doppelgänger : aucun
◇ célébrité : harry styles
◇ tes tweets : 208
◇ à new york depuis : 12/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mar 24 Fév - 18:42

Bienvenue déjà à toi, et très bon choix.
Je vais te mpotter pour en savoir plus sur la jolie dame. **
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : bientôt.
◇ crédits : uc.
◇ célébrité : lily c.
◇ tes tweets : 4
◇ à new york depuis : 24/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mar 24 Fév - 18:48

merci beaucoup omg et que dire du tiens ! brill
avec grand plaisir, je vais te répondre de ce pas cute
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE
avatar


VIE DE STAR
Vie sociale
◇ are you ready to write ?: go!
◇ cursus scolaire: étude de droit
◇ relationships:
VIE SOCIALE
◇ prénom : Heidy
◇ crédits : tsugaa (avatar)
◇ doppelgänger : nope, pas encore skyzo
◇ célébrité : Francisco Lachowski
◇ tes tweets : 133
◇ à new york depuis : 23/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mar 24 Fév - 18:56

Bienvenue sur nysom ** + excellent choix d'avatar ! lèche
je ne cherche pas de lien spécifique, mais si tu as besoin de quelqu'un en particulier, je serais ravie de t'aider dans la construction ton histoire aaah

_________________

VIDEO GAMES ✗ Open up a beer, and you say, "Get over here and play a video game." I'm in his favorite sun dress watching me get undressed take that body downtown (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE
avatar


VIE DE STAR
Vie sociale
◇ are you ready to write ?: yes
◇ cursus scolaire:
◇ relationships:
VIE SOCIALE
◇ prénom : endlesslove mais vous pouvez m'appeler Sonia.
◇ crédits : #beweird (avatar)
◇ célébrité : La fucking hot Megan Fox.
◇ tes tweets : 87
◇ à new york depuis : 23/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mar 24 Fév - 19:32

Bienvenue coucou

_________________
"i think my heart is better"
give me love like never before, 'cause lately I've been craving more and it's been a while but I still feel the same, maybe I should let you go. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : Jenjen pour les intimes, soyons fou
◇ crédits : #CHEVALISSE
◇ célébrité : Holland Roden
◇ tes tweets : 178
◇ à new york depuis : 23/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mer 25 Fév - 1:30

Lily aaah
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche cute

_________________
    nightmare
    cause darling i'm a nightmare dressed like a daydream △ you got me sippin on someting, i can't compare to nothing I've ever known, I'm hoping and after that fever i'll survive. And every second's like torture, hell over trip, no more so finding a way to let go baby baby no I can't escape. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : chloé.
◇ crédits : rose adagio (avatar) - PETULIA (signature) - tumblr (gifs)
◇ célébrité : holland perfect roden.
◇ tes tweets : 93
◇ à new york depuis : 23/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mer 25 Fév - 2:44

Bienvenue oui

_________________
everybody wants to rule the world + Acting on your best behavior. Turn your back on Mother Nature. Everybody wants to rule the world. It's my own desire. It's my own remorse. Help me to decide. Help me make the most of freedom. And of pleasure. Nothing ever lasts forever. Everybody wants to rule the world
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : ♒ spf
◇ crédits : ♒ (c) toxic heart (av)
◇ célébrité : ♒ jamie perfection dornan.
◇ tes tweets : 63
◇ à new york depuis : 23/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mer 25 Fév - 7:34

bienvenue et trèèès bon choix ** hot

_________________
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part.▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
avatar


VIE DE STAR
Vie sociale
◇ are you ready to write ?:
◇ cursus scolaire:
◇ relationships:
VIE SOCIALE
◇ prénom : Je m'appelle Aurore, comme la princesse disney
◇ crédits : Je tiens à remercier Bombshell pour l'avatar, à Anaëlle pour la signature et je n'oublies pas Tumblr pour les gifs
◇ doppelgänger : Je n'ai pas de double compte
◇ célébrité : Ian Harding, le magnifique professeur de PPL
◇ tes tweets : 286
◇ à new york depuis : 12/02/2015
Age : 20
Localisation : Narbonne (11)

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mer 25 Fév - 15:37

Bienvenue sur le forum & magnifique choix coeur Si tu as besoin le staff est là pour ça et bonne chance pour ta fiche

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : mαllαury.
◇ crédits : αvαtαr@teαrsflight.
◇ doppelgänger : nope.
◇ célébrité : phoebe tonkin.
◇ tes tweets : 116
◇ à new york depuis : 12/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mer 25 Fév - 15:57

bienvenue. coeur

_________________
if i just lay here...
would you lie with me αnd just forget the world ? i don't quite know how to sαy how i feel. those three words αre sαid too much they're not enough. @snowpαtrol/chαsing cαrs › αlαskα.  

Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
avatar


VIE DE STAR
VIE SOCIALE
◇ prénom : Christelle.
◇ crédits : #CHEVALISSE (avatar) et tumblr (gifs)
◇ célébrité : la merveilleuse et talentueuse nina dobrev.
◇ tes tweets : 375
◇ à new york depuis : 25/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mer 25 Fév - 16:14

bienvenue et bon courage pour ta fiche ** . si tu as des questions, n'hésite surtout pas coeur .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
avatar


VIE DE STAR
Vie sociale
◇ are you ready to write ?:
◇ cursus scolaire:
◇ relationships:
VIE SOCIALE
◇ prénom : Je m'appelle Aurore, comme la princesse disney
◇ crédits : Je tiens à remercier Bombshell pour l'avatar, à Anaëlle pour la signature et je n'oublies pas Tumblr pour les gifs
◇ doppelgänger : Je n'ai pas de double compte
◇ célébrité : Ian Harding, le magnifique professeur de PPL
◇ tes tweets : 286
◇ à new york depuis : 12/02/2015
Age : 20
Localisation : Narbonne (11)

Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. Mer 4 Mar - 15:05

Bonjour/bonsoir **

Je suis désolé de t'apprendre que la fin de la réservation c'est achevé hier, il ne te reste plus que quelques jours pour terminer ta fiche heart Si tu as besoin d'un délai, n'hésite pas à envoyé un message au staff, sinon ton compte sera supprimé dans de bref délai. coeur

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

VIE DE STAR
VIE SOCIALE





MessageSujet: Re: RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you.

Revenir en haut Aller en bas

RAIN ≈ If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you. »
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◇ NEW YORK STATE OF MIND :: GESTION DU PERSONNAGE :: your identity card :: It's Dangerous-